logos des partenaire Prolam pour entête
image plancher avec la technologie PUR Prolam
logo Pur blanc

Protège mieux contre l'humidité, augmente la durabilité des planchers et réduit leur coût d'entretien.

Particulièrement dans les climats caractérisés par des conditions météorologiques extrêmes, la peinture à base d’eau utilisée à l’heure actuelle pour protéger le dessous des planchers de remorque peut être endommagée par l’eau et les débris projetés par la route. Certains endroits, comme le dessus des roues, sont plus à risque de se dégrader.

Lorsque la peinture à base d’eau est endommagée, le bois absorbe l’humidité, entraînant le gauchissement, le gonflement et la détérioration des lignes de colle. Pour couronner le tout, lorsque la peinture à base d’eau est abîmée, l’eau peut infiltrer la remorque et endommager gravement le chargement.

P•u•R de PROLAM éclipse les peintures à base d’eau

Prolam a développé une nouvelle couche de protection en polyuréthane réactif (P•u•R) pour le dessous des planchers laminés des fourgons. Cette nouvelle couche de protection n’a pas les limites de la peinture à base d’eau. Elle offre de meilleures propriétés mécaniques et physiques.

Graphique PUR

Les caractéristiques de protection pour planchers de remorque en bois de l’enduit P•u•R de PROLAM surpassent celles des peintures à base d’eau, notamment :

  • ,010’’ d’épaisseur comparativement à ,0035 pour la peinture à base d’eau.
  • P•u•R couvre les joints des lattes, assurant ainsi une barrière uniforme contre l’humidité provenant du dessous du plancher des fourgons.
  • La viscosité de P•u•R assure une excellente adhérence.
  • Durant le test au jet de sable, P•u•R s’est révélé très résistant à l’abrasion.

CONFIGURATIONS DE PROTECTION POSSIBLES

P•u•R peut être appliqué de manière à cibler les endroits les plus touchés par les intempéries, comme par exemple, au dessus des roues.

Une solution qui surpasse les revêtements à base d'eau

Les intempéries et les éléments affaiblissent les enduits à base d’eau sous les planchers de remorque entraînant le gauchissement, le bris et la dégradation des joints de colle. Une fois l’enduit atteint, l’eau peut infiltrer la remorque et endommager le chargement.

ALLONGEMENT—ASTM D-638

Des essais à la traction mesurent la force nécessaire afin de casser un matériau donné et le degré, en pourcentage, d'allongement jusqu'au point de rupture.

Allongement des revêtements à base d’eau : 5%

Allongement du revêtement P•u•R : 600%

ABRASION* – NEMA LD3-2005

Détermine la résistance à l'abrasion, en d'autres mots la capacité qu'a un matériau à endurer le frottement, le grattement ou l'érosion; mesurée par le nombre de cycles nécessaires pour entraîner une diminution du poids.

Test d’abrasion des revêtements à base d’eau : 20 cycles

Test d’abrasion du revêtement P•u•R : 225 cycles

ADHÉRENCE** – ASTM D-3359

Mesure l'adhérence d'un matériau de revêtement à des échantillons de métaux en appliquant et en enlevant un ruban adhésif sensible à la pression sur des coupures faites dans le revêtement. Mesurée sur une échelle de 0 – 5, où 5 représente la meilleure adhérence.

Adhérence des revêtements à base d’eau : Classe 4

Adhérence du revêtement P•u•R :
Classe 5

ABSORPTION D'EAU*** – ASTM D-5795-95

Mesure la quantité d'eau absorbée après qu'un matériau soit exposé à de l'humidité; mesurée en grammes par 100 pouces carrés.

Absorption des revêtements à base d’eau: 29,9 g/100 po

Absorption du revêtement P•u•R :
3,4 g/100 po

*Un revêtement de 4 mm a été testé
**Test empirique
***Exposition de 24 heures à l'eau

Pur PROTECTION

TOUJOURS EFFICACE APRÈS 8 ANS !

Avec la protection P•u•R, le dessous du plancher a sensiblement le même état qu’à son origine il y a 8 ans.

Les photos montrent l’état de la protection P•u•R au-dessus des roues avant et arrière d’une semi-remorque fabriquée en avril 2006. Détérioration très mineure de la protection… le bois est pleinement protégé et les lignes de colle du plancher sont intactes!

Les photos montrent l’état de la protection standard à base d’eau au-dessus des roues avant et arrière d’une semi-remorque fabriquée en décembre 2006. La détérioration de la protection à base d’eau est majeure.

La protection est à 90% disparue, laissant le bois et les lignes de colle du plancher laminé exposés aux intempéries.
Les lignes de colle commencent à montrer des signes de détérioration ce qui aura un impact sur les propriétés mécaniques du plancher.

On peut conclure qu’après 8 ans, la protection P•u•R de Prolam n’a que très peu ou pas subi de détérioration. Si après 8 ans, la protection ne montre pas de signe de détériorations majeures, il n’y a pas de raisons de croire que le P•u•R ne protégerait pas le plancher encore pendant plusieurs années.